Vous identifier ou vous inscrire

Communiqués

golf

Le 19/09 s'est déroulée la compétition sénior Anciens du Lyçée Emile Duclaux en
association avec les séniors de Vezac.
16 joueurs y ont participé.
Notre Président JF Balthazar a terminé sur le podium en finissant troisième.

Les résultats ont été proclamés après le repas et les vainqueurs récompensés.
La prochaine compétition se déroulera en avril ou mai.
A cette occasion,si vous souhaitez faire une initiation,vous vous faites connaitre auprès 
de Faubladier Alain au 0670507964 ou par mail

logo4 1

Vous êtes sur le site de l'amicale des anciens élèves, 

personnels amis et associations du Lycée Emile Duclaux d'Aurillac.
 

Pour voir l'ensemble des pages dans leur intégralité (hors compte-rendus des réunions de l'amicale) il faut être inscrit

Les amicalistes inscrits peuvent voir toutes les pages du site.
.

Ce site devrait être vu avec Google chrome ou Firefox.
Liens amis

Lycéens engagés (2)

Samedi 14 décembre 2013
Les lycéens du club UNESCO 

du lycée Emile Duclaux s’engagent.

AIDE AUX SINISTRÉS DES PHILIPPINES 
Les membres du club vont vendre des ananas (2 euros pièce) au marché de Noël de la ville d’Aurillac au profit des sinistrés des Philippines, durement touchés par le typhon Haiyan en novembre. Ces ananas ont été affrétés dans un cargo qui vient de Centre-Afrique et sont vendus dans toute la France.

Lire la suite : Lycéens engagés (2)

Témoignage d’élève. (Marie VIALA Elève de Terminale S3 en 2012)

La vie au lycée Emile Duclaux, en terminale... Comment ? Déjà la troisième année ici ? Impossible, ça ne peut pas être passé aussi vite. Et pourtant, si, plus qu’un an ici, l’an prochain il faudra quitter l’enceinte rassurante du lycée, se lancer dans le grand saut dans le vide du « post bac ». Ça me fait bien un pincement au cœur, de me dire que dans quelques mois, je passerai les épreuves du baccalauréat, pour ensuite partir, qu’au mois de septembre prochain je ne monterai pas les marches du grand escalier de l’entrée en pestant que je voudrais bien avoir quelques mois de vacances en plus. Joli paradoxe d’ailleurs que le mien, toujours en train de râler que je n’ai pas envie d’aller en cours, que je veux juste rester chez moi et dormir, je n’ai pourtant aucune envie de quitter le lycée.

Lire la suite : Témoignage d’élève. (Marie VIALA Elève de Terminale S3 en 2012)

Souvenirs d'un bizut de 6ème interné au Lycée en 1941-42 (Georges Maurice MAURY)

 INTERNATBourses, première série, passées avec succès, mais pour le Collège de Mauriac attribuées... Mon ancien instituteur Paul Chaussade de Trizac, d'insister... pour que j'aille au Lycée E. Duclaux où son frère Claude devait aussi entrer en seconde cette année-là. Le proviseur consulté avait affirmé que, passant les bourses du deuxième degré quand on était élève de l'établissement, la suite paraissait aller de soi...

Et mes parents de faire le sacrifice de payer les frais de pension en entier...même si cela leur coûtait.

Vint la préparation du trousseau... le N°21 m'était attribué... il fallait partout le marquer... Et des choses extraordinaires étaient demandées... une paire de gants (je ne connaissais que les mitaines !) un costume bleu marine... une casquette avec les palmes académiques... une brosse à dents... deux pyjamas... des choses que je ne connaissais pas ... des caleçons, sans préciser... ce qui me valut, plus tard, de retrouver un dimanche sur mon lit bien installés... des caleçons longs... en usage dans les montagnes du Nord-Cantal... et des pantalons courts...

Lire la suite : Souvenirs d'un bizut de 6ème interné au Lycée en 1941-42 (Georges Maurice MAURY)

Fêtes du centenaire. (A. Rouquet) (2)

rouquet

Dernier des 4 articles publiés par A. Rouquet.

En 1981, l’Association pour le Centenaire, créée à cet effet, organisa les fêtes du dit Centenaire du Lycée ; elles durèrent toute une semaine et permirent de vérifier la bonne santé du lycée. Elles furent aussi l’occasion de retrouvailles parfois émouvantes entre les anciens venus par centaines assister au match de rugby qui opposait les Francs joueurs au passé glorieux à l’équipe du lycée de Rodez ;

Lire la suite : Fêtes du centenaire. (A. Rouquet) (2)

Une naissance tumultueuse... (2)

Extrait de l’ouvrage édité par l’association pour le centenaire du Lycée Emile Duclaux.

Préhistoire : le collège d’Aurillac.

En janvier 1548 dame Jeanne de La Trelhe (ou La Treilhe), veuve de Ferrand de Vileneuve, fit donation de la moitié de ses biens ”pour faire construire, édifier, fonder et doter un collège d’école et d’études en ladite ville d’Aurillac.”

Lire la suite : Une naissance tumultueuse...  (2)

Le Lycée hôpital (14-18) (2)

 Un article de Germain Pouget, extrait de l’ouvrage édité par l’association pour le centenaire du Lycée Emile Duclaux.

L’hôpital temporaire N° 22

Au mois d’août 1914 arrivent à la gare d’Aurillac les premiers convois de blessés, Français et Allemands, qui seront soignés dans les hôpitaux « temporaires », et celui du Lycée Emile Duclaux les reçoit dès le 25 août :

Lire la suite : Le Lycée hôpital (14-18) (2)

Témoignage M VIALA Term en 2012)

Témoignage

MarieVIALA

EvedeTerminaleS3 en 2012

La vie au lycée Emile Duclaux, en terminale... Comment ? Déjà la troisième année ici ? Impossible, ça ne peut pas être passé aussi vite. Et pourtant, si, plus qu’un an ici, l’an prochain il faudra quitter l’enceinte rassurante du lycée, se lancer dans le grand saut dans le vide du « post bac ».

Lire la suite : Témoignage M VIALA Term en 2012)

Nos anciens ont du talent

 

9782342017618 r

La Promesse.    (Claude Jean)   

Dressées à la verticale, les parois rocheuses de l'étroit défilé condamnent le lit aride de l'oued à filer droit. Les pâles rayons d'une lune accrochée au plus haut du ciel ne parviennent pas à éclairer les profondeurs obscures de la gorge. Attentive à ne pas poser ses pieds nus sur les pierres aiguës et tranchantes, elle fuit éperdument. La résistance de l'air tire ses cheveux en arrière et emplit ses oreilles d'un bourdonnement sourd et continu. 

D'une foulée heurtée et saccadée, rendue incertaine par l'inquiétude qui la gagne et menace de la déborder, elle avance sans s'interroger plus avant. Sa respiration devient haletante et sibilante, son souffle court et saccadé.

Lire la suite : Nos anciens ont du talent